3 semaines avec Axel

Depuis la fête du vent de Marseille en septembre je me suis mis en tête d’étudier l’axel. On dit que c’est facile mais pour moi c’est un peu contrenature de déventer un revo. Comme cela fait 3 semaines exactement que cette aventure a commencé et que le resultat est assez probant je trouve, il est temps de faire un point sur la progression.

Tout d’abord la theorie de l’axel élaborée il y a 3 semaines tient la route. De plus la mise a plat par un glide permet de s’entrainer même avec du vent fort en utilisant un sous-toilé.

La principale difficulté est de laisser le CV en devente à plat. Ne faisant pas de 2 lignes, la dévente du freestyleur m’est totalement étrangère. Et pourtant pour l’axel il faut s’abstenir de remettre en pression. Il faut laisser du mou pour que la rotation se poursui ve mais pas trop pour pouvoir récupérer la mise en pression en sortie…

Ensuite le défaut est justement le contrôle de la rotation. Il faut la stopper au bon moment: un tour, un tour et demi, 2 tours, il faut choisir. Mon contrôle laisse encore à désirer. Pour l’instant le CV sort de l’axel un peu quand il veut. C’est rédhibitoire pour un ballet. A améliorer donc.

Enfin le sens et l’entrée en axel reste à travailler. Pour le moment je ne le fais que à partir d’un glide et de gauche à droite. C’est un peu limité. J’ai donc encore quelques seances devant moi.