Regardez “axel training session 6” sur YouTube

6e séance d’Axel

Je suis allé tot ce dimanche en esperant éviter les grosses voiles du parc du Rondeau. La semaine dernière le site était en effet rempli de parapentistes. A 9h30 personne à l’horizon:

Malgré un vent rafaleux annoncé à 9h pour 11mph et des pointes à 20, je n’eai toutefois pas constaté autant. A 9h35 je mesurais seulement environ 5 mph mais le vent promettait de monter.

Il faisait bien chaud si bien que le pull fut vite enlevé. Le vent monta rapidement et le semi-ventilé laissa la place au ventilé complet. Je ne progresse plus vraiment maintenant et je me suis essayé un peu à l’exercice dans l’autre sens et depuis le BA en bas…. mais voilà que les grosses voiles faisaient leur apparition.

Au bilan de la session notons quelques échanges avec des usagers du sites. Voler en extérieur est bien le meilleur moyen de faire connaître le cerf-volant pilotable !

5e séance d’axel en vidéo

La séance d’hier au milieu des grosses voile a été peofitable. J’ai commencé par des axel puis des axel et demi pour finir enhardi par une tentative de double axel.

5e séance d’Axel

Ce matin malgré un vent un peu fort ce fut une séance d’axel. Je suis maintenant habitué à prendre du sous-toilé pour me fabriquer un vent plus faible que celui mesuré à l’anémomètre qui affichait entre 8 et 14 mph.

J’avais opté pour le semi mais le ventilé complet fut le CV de cette session.

En arrivant sur le site de Courcouronne il y avait de nombreux parapentistes et un lanceur de boomerang qui était un peu à l’étroit. Ce dernier s’en alla ensuite après s’être plein aupres des parapentiste et de leur envahissement du site.

Les gonfleurs de voiles étaient en effet venu en nombre. Je n’avais jamais en vu autant ! Lors de ma séance l’un d’entre-eux est venu embarquer ma camera: un parapente n’est pas un CV de précision…. surtout quand on ne fait que le gonfler ! Cela ne va pas me faire changer d’avis sur les grosses voiles…

Mais restons concentré sur la mission “Axel je t’aurai”

J’arrive à un resultat pas trop mal et avec un taux de réussite correcte. J’arrive même à le faire en partant du BA en bas et non en glide. En revanche dans l’autre sens (glide de droite à gauche) c’est encore bien pourri.

J’ai fait de prises de vue sous divers angles et un petit montage est en préparation. Juste pour le plaisir.

Buttes de Courcouronne, la fin de la liberté ?

Je suis allé hier au parc du rondeau à Courcouronne aussi connu sous le nom des buttes de Bondoufle. Le site est rappelons le depuis un an estampillé par la FFVL qui devait y apposer un panneau. C’est chose faite.

Le site est surtout utilisé par les parapentistes mais aussi par des cerfvolistes et aeromodelistes auxquels s’ajoutent des promeneurs. Cet affichage pose quelques questions.

Tout comme la butte d’Orgemont, site public mais devenu site FFVL géré par Hurricane, le parc devient site FFVL géré par le club globe trot Air. L’aspect public du site est-il remis en cause ? surtout pour la pratique du cerf-volant ?

L’arrêté municipale précise que le site est ouvert au licencié FFVL titulaire d’une assurance RC. Jusqu’à présent pas besoin d’être licencié FFVL, seul une RC est conseillée et généralement incluse dans l’assurance habitation pour les loisirs. L’arrêté municipal n’exclut pas les autres usagers, ce qui serait un comble pour un site public financé par les impôts de tous !

Néanmoins je ne peux que m’inquiéter de ces 2 initiatives (Orgemont et Courcouronne) qui tendent à restreindre l’utilisation d’un lieu public et à pousser les usager à l’affiliation FFVL pour pratiquer. Dans le cas du cerf-volant c’est vraiment une régression des libertés. En tant que cerfvoliste suis-je un usager autre ou dois-je être FFVL pour venir pratiquer et utiliser le site ?

Je ne suis pas juriste mais les termes employés par l’arrêté municipal n’excluent pas les autres usager et ouvre l’accès aux licenciés FFVL titulaires d’une RC. Je pense qu’il y a un flou entretenu par la signalétique mettant en avant le FFVL. Si on lit l’arrêté municipale seule la RC est bien obligatoire et seuls les représentants de Paris Sud ou de la commune peuvent réclamer la présentation d’un justificatif.

Je vais pouvoir venir voler sans être obligé d’être licencié FFVL. Ouf.

Petit vol à Courcouronne

#VaavudWeather

Après 9 jours de revo à Berck, j’ai mis fin à une cure d’abstinence de 9 jours en allant dégourdir l’Icarex de mon Baressi standard. Le vent se mesurait faible… J’ai monté le 2 plumes en 25 kg.

Le vent faible me donna un peu de fil à retordre mais ce fut une séance agréable.

Regardez “Time-lapse à Courcouronne” sur YouTube

Courcouronne reprend du service

Le soleil pointait le bout de son nez et le vent un peu comme hier, variable si bien que le standard 3 plumes n’était pas dépaysé. Les 2 captures ci- dessous montrent un vent entre 6 mph et 12.5 mph.

Un vent du simple au double comme je le dis et qui donne du fil à retordre. En Indoor le vent est totalement maîtrisé mais en extérieur c’est le pilote qui doit s’adapter au vent.

je me suis bien amusé. Ce fut donc une séance bien gratifiante. je fus accompagné par les grosses voiles et même un deltaplane.

L’adepte de planche à roulette aerotractée n’a pas pu faire sa séance de glisse. Le vent n’était peut-être pas assez fort. Je ne sais pas ce que j’aime le moins entre les drôneux et les Mountain boardeux ou landkiteux ?

Avec les beaux jours je vais devoir partager mes spots…. Juste pour le plaisir.

un tour à Courcouronne

#VaavudWeather

2e séance de la journée

Après une matinée au gynmase de Moissy-cramayel à m’entraîner pour l’une des dernière fois avant la finale du championnat Indoor, il me restait encore un peu d’énergie pour affronter le vent de dehors à Courcouronne.

Entre 9 et 12 mph à 16h, le semi-ventilé était parfois un peu sous-toilé en fin de séance au bout d’une heure. Effectivement les relevé affichait 7 mph. Je comprends pourquoi j’ai souffert. Au championnat de France je pense que je vais pour la première fois sortir 2 revo en cas de vent un peu limite entre 2 catégorie.

La séance d’indoor du matin m’avait néanmoins un peu lessivé, je n’ai donc pas prolongé l’entraînement. Demain sera un autre jour.